DOSSIER COVID : CRISE MONTÉE DE TOUTE PIÈCE

Jacques Photo

Jacques
8 mois 36.6K Vues
Catégorie:
Description:
DOSSIER COVID : CRISE MONTÉE DE TOUTE PIÈCE !
On ferme des hôpitaux, on ''sature'' des services, on coupe l'économie française...
Mais comme ça ne suffit pas, on recommence avec un variant pour nous finir !
Laurent Toubiana (épidémiologiste) détruit les arguments covidistes :
"Je dis que les mesures de coercition invraisemblables ont été mises en place pour protéger toute une population contre une épidémie mineur,
Une épidémie qui produit moins de malades qu'une banale épidémie de grippe..
Une épidémie de Covid qui a provoqué une surmortalité de moins de 4% uniquement sur la population de plus de 65 ans,
La moyenne d'âge des personnes mortes était supérieure à 84 ans, soit supérieure à l'espérance de vie... Elle n'a jamais touché les plus jeunes c'est-à-dire les moins de 65 ans, ainsi que 80% de population.
Ceux de moins de 65 ans n'ont connu aucune surmortalité pendant cette période,
Pire encore, ils ont connu une sous mortalité pendant cette période...
Il n'y a jamais eu saturation des services de soins critiques, jamais et nulle part,
C'est pourtant sur cette prétendue saturation que les autorités de santé se sont appuyées pour mettre en place les confinements, couvre-feu, les masques, 240 millions de tests, arrêt total de l'économie....!"
BA.2.86 : CE VARIANT DU COVID-19 HAUTEMENT MUTÉ ALERTE LES SCIENTIFIQUES
Sous ce titre inquiétant on trouve :
Le public doit-il se préoccuper de BA.2.86 ?
« Je ne pense pas qu’il faille s’alarmer de cette situation » souligne M. Bloom.
« Le scénario le plus probable est que cette variante disparaisse et que, dans un mois, personne d’autre que des gens comme moi ne se souvienne qu’elle a existé ».
« Même si le virus BA.2.86 se répand – et s’il s’avère capable d’éviter les anticorps neutralisants, ce qui semble probable au vu de sa série de mutations – d’autres formes d’immunité empêcheront probablement la plupart des gens de tomber gravement malades s’ils sont infectés », ajoute M. Bloom.
M. Jha estime que les scientifiques devraient accorder une attention particulière à ce variant. Mais il pense qu’il y a « extrêmement peu de chances » qu’il soit plus grave que les variants existants ou qu’il provoque le niveau de perturbation observé avec les premières vagues d’Omicron, en raison de l’existence d’une immunité largement répandue. https://geopolitique-profonde.com/articles/ba286-covid-19-variant-alerte